Visite à ouaga: macron essaye de dédouaner l’occident.

 Emmanuel Macron de France a voulu vainement dédouaner  l’Occident devant les étudiants, de l’Université Joseph Ki-Zerbo, de Ouagadougou.
En prétendant, qu’au Sahel, on ne compte aucun européen (français, britannique, hollandais) parmi les passeurs, nouvelle appellation des négriers de jadis. Il a, astucieusement, omis de citer l’italien ou l’espagnol (méditerranéens). Facile à dire !
A-t-il visité et interrogé les bas-reliefs du musée de l’esclavage à Liverpool avec ses places de Gorée ou de Jamaïque dans la même ville ?
Ils invitent le visiteur à la mémoire et expliquent les origines de la fortune des uns (esclavagistes transatlantiques, banquiers) et des autres qui connaissent le racisme, la pauvreté, le retard du continent africain et de sa diaspora.
Rien ne nous émerveillera ni ne nous déroutera plus jamais !
Nous avons appris à faire le distinguo entre les questions issues de notre évolution autonome et celles provoquées par le commerce triangulaire, de triste mémoire, relayé par les ajustements structurels banque mondialistes ainsi que autre partenariat public-privé, “cheval de Troie” pour  l’introduction de la technique de privatisation masquée, de la stratégie du néocolonialisme économique ou le bradage de la souveraineté des Nations sous le prétexte fallacieux de la recherche aisée d’un financement extérieur.
Avis aux décideurs et aux dirigeants africains !
Par Kozo Zoumanigui
Publicité