Tpi dixinn : ‘’grenade’’ nie tout à la barre

Détenu plus d’une année à la prison civile de Kindia, Boubacar Diallo dit ‘’Grenade’’ s’est présenté ce lundi 11 février 2019 au tribunal de première instance de Dixinn pour son premier procès.

Il a été accusé de ‘’tentative de meurtre et détention illégale d’armes de guerre. A cette occasion, ‘’Grenade a expliqué les circonstances dans lesquelles il a été atrrêté.

 « J’ai été arrêté par la gendarmerie et j’ai été torturé durant quatre jours pour que je signe un procès-verbal, avant que je ne sois présenté au procureur de Dixinn », a-t-il indiqué.

Il a poursuivi son intervention en disant qu’il a été forcé de reconnaitre de détenir une arme. « J’ai dit que c’est à eux de reconnaître cette arme moi je n’ai jamais détenu une arme », a-t-il démenti

Plus loin Boubacar Diallo a précisé que c’est à la gendarmerie qu’on lui a remis une arme et qu’on lui a forcé  de reconnaitre que cette arme l’appartient.

« J’entends le nom de PMAK, je n’y ai jamais touché », s’est-il défendu.

Selon lui, le jour qu’on lui a transféré, on lui a fait rentrer dans le bureau du procureur Siddy Souleymane.

« Sans chercher à savoir si je suis coupable ou pas, il m’a dit que ce sont ces dossiers pareils qu’il cherche avant de me dire que tout ce qu’il me demande, c’est de dire la vérité. C’est ce jour je me suis rendu compte que je suis foutu », a-t-il expliqué-t-il au juge en charge de cette affaire.

BARRY Ibrahima

Publicité