Sortie mediatique du dr ousmane kaba : les avocats de pades livrent leur version des faits.

L es avocats du Parti des Démocrates pour l’Espoir, ont tenu ce lundi 20 août 2018 une conférence de presse à la maison de la presse. Objectif, donné des éclaircissements sur la communication de leur client sur la radio Milo FM de Kankan qui, selon eux, a été falsifiée et tronquée par le site internet libreopinionguinee.com Ladite conférence a abouti à une déclaration de porter plainte contre les accusateurs.

Au cours de cette rencontre, les défenseurs de Dr. Ousmane Kaba, leader du PADES, ont donné des explications pour défendre leur client, selon Me François Fadouno Mansaré, libreopinionguinee.com est passé complètement à côté de la plaque, en commentant l’interview de Dr. Ousmane Kaba. C’est pour quoi ces avocats déclarent que : « les choses qui intoxiquent la cité et attisent la haine ne sauraient laisser ni le PADES et ni Dr Ousmane Kaba sans réaction ».

Plus loin Me François Fadouno Mansaré déplore d’ailleurs le fait que certain média sans vérifier une information se saisit et la publie sans penser aux conséquences. C’est dans ce sens qu’il rappelle que partant sur l’interprétation tronquée sur ces falsifications de l’interview qu’a accordé Dr Ousmane Kaba, au nom d’ailleurs de son parti (PADES), une plateforme de la place s’en est saisie pour porter plainte contre la personne de Dr Ousmane Kaba, député de son État. Selon lui, la plateforme « Balai Citoyen’’, à sa tête Sékou Koundouno, avait l’obligation d’aller vers la source pour s’enquérir de la véracité de l’information avant toute réaction.

C’est pourquoi selon son successeur Me Sény Kamano avocat à la cour, une première plainte sera dirigée contre l’organe de presse qui, selon lui, a commis une infraction en dénaturant les propos de son client. Il poursuit son allocution en précisant qu’une telle contre-vérité est faite pour tout simplement décrédibiliser la personne de Dr. Ousmane Kaba et ensuite trainer dans la boue le parti PADES. Chose qu’ils ne comptent pas accepter pour qui que ce soit : « et nous sommes prêts à mettre la machine judiciaire en marche, afin que justice soit rendue. Nous allons poursuivre le site, parce que nous sommes victimes de son comportement », a-t-il ajouté.

Il poursuit sa déclaration en disant s’attristé pour la « Cellule Balai Citoyen », qui malgré la plainte portée contre Dr Ousmane Kaba n’a pas laissé à l’organe de la justice de jouer son rôle. Il déclare ne pas comprendre qu’une cellule qui se dit aussi importante, porte plainte, n’attend pas la suite de sa plainte et continue à diffamer sur les ondes de toutes les radios privées, publiques, nationales et internationales.

De l’autre côté, l’administrateur général Macka Balde du site libreopionguinee.com ne se soucie pas de cette déclaration de porter plainte contre leur organe. Il affirme que le décryptage a été minutieusement réalisé et que les propos de Docteur Ousmane Kaba ont été transmis tels qu’ils sont tenus en langue Maninka. Il renchérit : « nous sommes des journalistes assez responsables, notre but, c’est d’informer, dénoncer et alerter l’opinion si des citoyens tiennent des propos qui pourraient compromettre l’unité nationale de notre pays », avant d’ajouter qu’ils sont donc prêts d’aller répondre au moment venu à la plainte du parti PADES si c’est vrai qu’il a porté plainte contre leur organe de presse.

Saran TRAORÉ

Publicité