Mairie de kaloum : ouverture de la première session budgétaire de l’année 2019

L a mairie de Kaloum a tenu ce  vendredi 08 février sa première session budgétaire de l’année 2019. Cette plénière de deux jours permettra de faire la présentation et l’examen du projet de budget de ladite commune pour son approbation.

Selon la mairesse de Kaloum, Aminata Touré, ce projet de budget ne reflète pas tous les paramètres de la première année du projet  de développement de sa commune. Car, dit-elle, ce budget primitif ayant été proposé par des services déconcentrées de la commune n’est qu’un cadre indicatif et une première approche.

« Je recommande à cet effet qu’une commission soit constituée pour intégrer les tranches annuelles de nos projets de développement. Dans cette perspective, je me permets d’orienter  la commission sur deux aspects : adapter le cadre budgétaire à nos perspectives de développement et rendre sa lecture plus facile pour tous les acteurs, prendre en compte dans les prévisions un certain nombre de nos projets à impact direct sur la physionomie de Kaloum  » a recommandé la première responsable de Kaloum.

Parmi les premières priorités dont se fixent les autorités communales de Kaloum, il y a entre autres, la formation continue des cadres des services déconcentrés et des élus, le contact permanent et régulier avec les populations avant la prise de toute décision, l’élaboration et l’accompagnement des initiatives jeunes et des femmes, le réaménagement des marchés Niger et Gnènguèma ou encore la réhabilitation des 9 toilettes publiques se trouvant à Kaloum.

Le représentant du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation soutient qu’aucun développement ne peut se faire sans les jeunes et les femmes. C’est pourquoi, Abdoulaye Kaba, directeur national de la décentralisation a invité les 29 conseillers de Kaloum d’être de bons exemples en termes de citoyenneté.

«  Je voudrais exhorter tous les conseillers parce que le rôle d’un conseiller, ce n’est pas de rester dans un bureau, c’est de sensibiliser les citoyens à la base, c’est d’être les premiers à payer les redevances d’électricité, les redevances d’eau et payer les impôts. Quand vous êtes les premiers à vous acquitter de vos obligations citoyennes, vous serez en mesure de dire aux citoyens de payer les impôts » a indiqué Abdoulaye Kaba.

Par ailleurs, l’équipe de Aminata Touré aura besoin de 5 millions de dollars pour pouvoir réaliser les projets de développement de leur commune.

Nantady Camara

Publicité