Guinée : les résultats d’une enquête sur l’implication des jeunes pour la paix publiés

Le réseau Ouest Africain des Jeunes Femmes leaders de Guinée ROAJELF/Guinée a tenu une conférence de presse ce vendredi 22 février 2019  pour présenter les résultats d’une enquête sur l’implication des jeunes femmes et hommes au processus de paix et de prise de décision en Afrique de l’Ouest et du Sahel.

Ce rapport  de recueil des données sur l’implication des jeunes femmes et hommes au processus de paix et de prise de décision en Afrique de l’Ouest et au Sahel présenté ce vendredi est la suite du programme de mentorat en faveur des jeunes mené par le Réseau Ouest Africain des jeunes filles et femmes leaders  de Guinée en partenariat avec l’UNOWAS.

Cette enquêté de ROAJELF/GUINEE a abouti à l’identification des attentes et perceptions des citoyens par rapport à un certain nombre de domaines liés à la participation des jeunes au processus de paix et de sécurité.

Selon la présidente du Réseau, une trentaine de jeunes a été formée sur la procédure de recueil des données pour mener à bien cette enquête.

« Parmi ces préoccupations, figurent le chômage , les besoins de formation et l’adaptation au besoin de l’emploi, l’ethnocentrisme et le régionalisme dans les recrutements et le refus des vieilles personnes à aller à la retraite pour céder la place aux jeunes, pour la plupart des jeunes abordés par nos jeunes volontaires. Si les jeunes sont entrés à la violence et à d’autres mauvais comportements tel que le banditisme, c’est parce qu’ils sont laissés pour compte. Pour pallier ce problème, ils sollicitent la création d’emploi pour les jeunes diplômés, les formations professionnelles pour les autres » a souligné Makalé Soumah, journaliste et présidente du ROAJELF/GUINEE.

La secrétaire générale du ministère de l’action sociale, Sana Kaba qui salue cette initiative du Réseau Ouest Africain des jeunes filles et femmes leaders de Guinée soutient que tout le monde est concerné par la paix, la stabilité et l’unité Nationale en Guinée.

«  Personne n’a gagné dans la guerre, la guerre, nous le savons tous, n’est pas une solution. Il n y a jamais eu de gagnant dans des conflits » a-t-elle tenu à préciser.

Nantady Camara

Publicité