Expropriation des terres des paysans guinéens au profit des chinois

L‘accord signé entre la Guinée et la Chine pour la construction des logements sociaux sur les plaines de  Cobaya ne reste pas sans conséquences. Les paysans qui pratiquent l’agriculture dans cette localité sont privés de leurs terres cultivables au profit de ce projet. C’est le cas de ce paysan qui habite au village de Tayaki et qui pratique l’agriculture. Il accuse l’État de lui retirer ses champs au profit des chinois. Suivez !

Alpha Bakar DIALLO

Publicité