Entrepreneuriat : les jeunes guinéens encouragés à oser entreprendre

En marge de l’ouverture des travaux de la première édition du salon des entrepreneurs de Guinée (SADEN), mercredi 13 mars 2019, la directrice exécutive du centre de commerce international,  Arancha Gonzalez a invité les jeunes guinéens à oser entreprendre.

Organisé par le gouvernement guinéen, à travers l’Agence guinéenne pour la promotion de l’emploi( AGUIPE) et le centre de commerce internationale (ITC), le salon des entrepreneurs de Guinée (SADEN) est une manière de lutter contre le chômage en poussant les jeunes à créer des activités génératrices de revenus et utiliser l’entrepreneuriat comme moteur de développement de la Guinée.

 « Il a un proverbe africain qui dit pour aller vite, il faut aller seul. Pour aller loin, il faut aller en groupe. Si nous sommes ensemble aujourd’hui, c’est parce qu’on veut aller loin. Loin, ça veut dire construire un écosystème propice aux entrepreneurs. Loin, ça veut dire connecter les entrepreneurs à démarcher pas simplement les aider à produire, aller loin ça veut dire ne laisser personne derrière, aller loin, c’est donner de l’espoir aux jeunes d’une vie meilleure ici en Guinée(…) Aux jeunes entrepreneurs, nous avons envie de vous dire oser, n’attendez pas que les gouvernements fixent ou règlent tous vos problèmes. Au gouvernement, on dit c’est très important de créer des conditions pour que ces jeunes puissent entreprendre » a déclaré la directrice exécutive du centre du commerce international.

Selon la cheffe adjointe de la délégation de l’Union européenne, Elisabeth Péri, partenaire financier de ce premier salon des entrepreneurs de Guinée, l’union européenne assiste et encourage les jeunes à entreprendre en Afrique.

« Notre programme s’inscrit parfaitement dans la trajectoire de la création d’emploi, c’est un catalyseur des projets destinée aux jeunes guinéens.  Il est destiné à encourager l’entrepreneuriat en apportant des fonds sous forme de dons et de prêts aux jeunes entrepreneurs. Le programme intégral participe ainsi à l’accélération des réformes en cours entre dans le cadre d’un partenariat avec le secteur privé pour la formalisation progressive des emplois permettant de lutter contre la précarité des jeunes » a souligné Elisabeth Péri.

De son côté, le premier ministre et chef du gouvernement guinéen, Kassory Fofana affirme qu’il est indispensable d’impulser le secteur privé en Guinée pour atteindre les objectifs du plan national de développement sociale.

« Il s’agit pour la Guinée comme pour l’Afrique en proie à des défis de chômage et d’extrême pauvreté, de promouvoir le secteur privé, en offrant à celui-ci un environnement propice aux affaires pour lui permettre de jouer le rôle qui est le sien, c’est-à-dire celui de moteur de la croissance » a indiqué Kassory Fofana.

Pour rappel, le SADEN est une réunion d’échange entre des entrepreneurs, des chefs d’entreprises, des experts et consultants autour  des sujets permettant de décoller les business.

Nantady Camara

 

Publicité