Augmentation du prix du carburant : syndicats et gouvernement, le ton monte d’un cran

Nous venons de l’apprendre, l’inter-centrale syndicale USTG-CNTG tient mordicus à aller en grève suite à la montée brutale du prix du litre du carburant à la pompe.

Joint au téléphone par un journaliste de notre rédaction, Mamadou Mansaré, président de la commission de négociation explique que le moment est venu de taper du poing sur la table.
« Comme nous avons compris que le gouvernement n’est pas prêt à respecter ses engagements. Il n’est pas prêt à diminuer le prix du carburant, nous allons déposer notre préavis de grève », menace-t-il avec un ton ferme.

« Ce matin même à 10 heures, nous sommes déjà prêts, il y aura un communiqué tout à l’heure ensuite nous irons à la primature pour déposer le préavis de grève », a déclaré le deuxième secrétaire général de la CNTG.

Depuis la hausse du prix du carburant, le ton est monté d’un cran, des citoyens se plaignent de la cherté de la vie, des acteurs de la société civile et politique crient au désarroi.

D’ailleurs, plusieurs plateformes de la société civile en conclave ce lundi prévoiyaient une journée ville morte ce mercredi suivi des manifestations le lendemain sur toute l’étendue du territoire national.


Tomou Traoré

Publicité