6ème édition du kabalaba : la grande famille prône l’union 

T oute la journée du samedi 22 décembre 2018 avait lieu le Fidawou de KABALABA. Tribune où l’union des communautés a été prônée afin de s’accepter avec nos différences.

Notons que durant 10 nuits et 10 jours, une lecture de Coran avait pris forme annonçant l’évènement. Ce sera le dernier jour que le village de KABALABA situé à 22 km de la ville de Kankan. Au cœur des choses, l’Association pour la promotion de KABALABA ( APK) présidée par l’honorable Ousmane Kaba et son bureau exécutif. Des délégations de Kaba, venues de France, du Mali, du Sénégal, entre autres, ont occupé les lieux.

L’occasion fut mise à profit d’inaugurer les sites dédiés à cet effet durant la journée de la grande famille Kaba. Surface où sont enterrés les ancêtres dont MOYI BABA épouse de Fodé Moudou Kaba, ainsi que Mouralou Kaba fondateur de Bâté Nafadji ou Zakaria Kaba, fondateur de Soumakoi.

Le président de l’APK a révélé que c’est en 1662 que le village KABALABA a vu le jour, soit 356 ans environ. Les ancêtres de cette grande famille sont venus de DIAFOUNOU situé au Mali à Nioro du Sahel ; terre spirituelle. 10 ans après, une vague a rejoint Touba tandis que d’autres familles Kaba sont parties des années après vers le MORYAH.

La famille KABA et alliés se recueillent sur le mythique site en compagnie d’autres communautés de la Guinée et d’ailleurs. Même le gouverneur de Kankan ainsi que le préfet étaient du rendez-vous. Chacune des autorités et représentants des communautés invitées ont lancé le même message : l’unité !

La jeunesse a été interpellée afin que KABALABA soit considéré comme un lieu de pèlerinage. Un cadre où comprendre certains aspects de l’histoire nationale en côtoyant les autres sensibilités du pays.

KABALABA reste transversal au-delà de son aspect religieux. La dernière édition avait eu lieu en septembre 2015 durant les festivités d’Indépendance à Kankan.

La ligue islamique de Guinée fera des bénédictions avant une lecture de Coran où les participants quitteront les lieux après la prière de l’après-midi.

La prochaine édition aura lieu dans 2 ans, selon le planning de l’APK.

Idrissa Keita

Publicité